Le but de Alain Côté

Le but décortiqué

À l’époque je me souviens avoir crié : Aille, il a frappé le gardien volontairement en laissant traîner sa jambe. Car même s’il y a deux joueurs qui glissent ensemble vers le gardien, Naslund et Gillis, il est clair que le patin lui est volontairement placé pour nuire au gardien, ça ne fait aucun doute, c’est d’une évidence en regardant souvent la séquence. Mats Naslund d’ailleurs frappe Paul Gillis dans le dos par la suite pour défendre son gardien, geste instinctif quand un joueur adverse frappe délibérément le gardien de but. Cette séquence en apparence banale de Naslund ajoute à ma certitude que le but ne devait pas être accordé. On peut voir d’ailleurs Gillis placer sa jambe gauche devant celle de Naslund pendant que les deux glissent vers le gardien et son geste finale est prémédité, l’intention était définitivement de déstabiliser le gardien en profitant du fait que les deux joueurs, accroché l’un à l’autre glisse vers le gardien. Si on veut freiner on ne place pas la lame de son patin vers l’extérieur, mais vers l’intérieur…

Gillis pensait pouvoir dissimuler son geste, mais Fraser était bien placé. De plus, en regardant la séquence en boucle, Gillis utilise même son bâton pour toucher au gardien, il utilise d’ailleurs sa main, son bras droit, pour pousser son bâton sur le plastron du gardien. Deux bâtons touchent au torse du gardien, d’abord celui de Gillis et ensuite celui de Naslund.

Michel Bergeron a toujours dit que l’arbitre était à l’autre bout de la patinoire, alors comment aurait-il pu prendre une décision éclairée? En réalité l’arbitre est en haut du cercle de mise au jeu gauche au moment de l’impact, donc parfaitement dans l’axe pour voir le jeu correctement. Ce qui ajoute à la frustration des partisans des nordiques est que tout de suite après la mise au jeu suivante, Ryan Walter marque le but de la victoire. Si ça avait été en deuxième prolongation ça aurait fait moins mal.

À voir, un excellent reportage sur le fameux match du vendredi sain.

Le départ des Nordiques fut la pire chose qui soit arrivé à la LNH, une telle rivalité n’est jamais revenue entre deux autres équipes de la ligue nationale, même pas proche. Faite moi rire avec la rivalité Edmonton-Calgary, Rangers-Devils, Montréal-Toronto, Ottawa-Toronto, quoi que Montréal-Boston est intéressante mais demeure à des années lumières…

Les Nordiques de Québec doivent absolument renaître de leur cendres.

Mes hommages à Maurice Filion décédé le 28 juillet 2017.

Top